Assemblea regionale 5 giugno 2021

8 Giugno 2021

Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia, riunita il 5 giugno 2021 a Sarre, in Assemblea congressuale

  • Prende atto della situazione economica, sociale e sanitaria legata alla pandemia del COVID-19, che per una Regione alpina come la nostra ha avuto effetti e contraccolpi significativi;
  • Ricordando il contributo che il nostro Gruppo consiliare ha portato per la stesura del testo della legge regionale sui ristori;
  • Sottolinea come ad oggi la politica regionale non riesca ad essere incisiva nei confronti dello Stato, sollecitando i nostri parlamentari a rapportarsi con tutte le forze politiche per far fronte comune e ottenere maggiore attenzione nei confronti della nostra comunità di montagna nel rispetto della nostra autonomia;
  • Evidenzia come per la nostra realtà territoriale la tutela e salvaguardia dell’Ambiente, di cui si celebra oggi la Giornata internazionale, devono essere l’obiettivo principale dell’agire politico di tutti e che è fondamentale progredire e sviluppare la nostra economia attraverso la sua valorizzazione e la sua promozione;
  • Ricorda che la nostra Regione è custode di un patrimonio materiale e immateriale da cui è necessario ripartire per risollevare la situazione economica, sociale e culturale;
  • Consapevole che per la ripartenza sarà fondamentale lavorare al mantenimento e alla valorizzazione del nostro territorio e della nostra cultura, anche linguistica, la quale è e rimane la base della nostra autonomia;
  • Sottolineando la necessità di guardare sempre più all’Europa, anche attraverso l’istituzione permanente di un Groupe pour l’Europe per il coordinamento, il confronto e il coinvolgimento di Enti locali e associazioni di categoria nelle progettualità da mettere in atto per la valorizzazione della nostra realtà nelle politiche europee;
  • Rilanciando l’importanza della lingua francese come elemento di unione tra la nostra Regione e i vicini francesi e svizzeri;
  • Guardando ad un nuovo modello per collaborare alla ricostruzione del sistema sanitario post COVID, nella convinzione della necessità di superare, in ambito sanitario, il complicato periodo di emergenza COVID attraverso la programmazione di politiche sanitarie innovative che mettono al centro dell’organizzazione le PERSONE, per una efficace e concreta pianificazione di cure ospedaliere in sinergia con la medicina territoriale;
  • Ribadendo che l’azione di Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia si concretizzerà nei prossimi mesi attraverso la formazione delle prime Sezioni per creare un collegamento sempre più stabile tra la base e i responsabili del movimento;

Impegna

  • Il Presidente di Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia;
  • Il Segretario politico di Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia;
  • Il Comitato regionale di Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia;
  • Gli eletti in Consiglio regionale di Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia;
  • Gli iscritti di Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia;
  1. a lavorare per rilanciare la nostra Regione economicamente e culturalmente, nella consapevolezza della ricchezza ambientale che la Valle d’Aosta possiede, mantenendo alta l’attenzione sull’agricoltura, settore che rappresenta un punto fondamentale per la tutela del nostro territorio montano;
  2. a trovare e proporre soluzioni concrete alle problematiche delle famiglie valdostane, con una particolare attenzione al loro benessere economico e sociale, approvando al più presto la legge sui ristori e chiedendo che queste risorse siano erogate quanto prima;
  3. a impegnarsi per proporre politiche occupazionali per far fronte alle conseguenze di questo difficile periodo storico con il fine di riconoscere nuovamente ad ognuno il diritto al lavoro e cercando di porre maggiore attenzione alla formazione professionale e ai giovani, favorendo anche l’attrazione nel nostro territorio di nuove aziende;
  4. a operare per rafforzare le strutture socio – assistenziali, con particolare attenzione alla disabilità, agli anziani e alla famiglia puntando fortemente sui servizi sui servizi assistenziali domiciliari;
  5. a rilanciare un’azione politica nei confronti dello Stato più forte e incisiva, lavorando per porre in essere tutte le azioni necessarie per mantenere e difendere la concessione delle nostre acque;
  6. ad attivarsi per spingere la Regione alla strutturazione del Groupe pour l’Europe, assieme a Enti locali e associazioni di categoria, per cogliere e sfruttare le possibilità progettuali che mette in campo l’Unione europea;
  7. a valorizzare le nostre lingue e tutto il nostro patrimonio immateriale, colonne portanti della nostra Autonomia che deve saper guardare, con nuove idee di sviluppo sostenibile, al futuro.

 

L’Assemblée de Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia, réunie le 5 juin 2021 à Sarre

  • Prend acte de la situation économique, sociale et sanitaire liée à la pandémie de COVID-19, qui a provoqué des effets et des répercussions très importants pour notre Région alpine ;
  • Rappelant la contribution que notre groupe au sein du Conseil régional a apportée à la rédaction du texte de la loi régionale pour les aides à l’économie ;
  • En soulignant comme aujourd’hui la politique régionale n’est pas si incisive par rapport à l’État et en exhortant les parlementaires valdôtains à se rapprocher a toutes les forces politiques pour faire front commun et obtenir une attention accrue envers notre communauté de montagne, dans le respect de notre autonomie ;
  • En mettant en évidence comme pour notre réalité territoriale la protection et la sauvegarde de l’Environnement, dont la Journée Internationale est célébrée aujourd’hui, doit être l’objectif principal de l’action politique et l’objectif essentiel pour faire progresser et développer notre économie, à travers sa valorisation et sa promotion ;
  • En rappelant que notre Région est gardienne d’un patrimoine matériel et immatériel à partir duquel il faut repartir pour améliorer la situation économique, sociale et culturelle ;
  • Conscient que pour le redémarrage il sera essentiel d’œuvrer au maintien et à la valorisation de notre territoire et de notre culture, notamment linguistique, qui est et reste la base de notre autonomie ;
  • En soulignant la nécessité de se tourner de plus en plus vers l’Europe, également à travers la création permanente d’un Groupe pour l’Europe pour la coordination, la comparaison et l’implication des organismes locaux et des associations professionnelles dans les projets à mettre en œuvre pour la valorisation de notre réalité en politique européenne ;
  • En relance l’importance de la langue française comme élément d’union entre notre Région et ses voisins français et suisses ;
  • En regardant à un nouveau modèle pour collaborer à la reconstruction du système de santé post-COVID, dans la conviction de la nécessité de surmonter, dans le secteur de la santé, la période compliquée de l’urgence COVID grâce à la planification de politiques de santé innovantes qui mettent les PERSONNES au centre de l’organisation et à une planification efficace et concrète des soins hospitaliers en synergie avec la médecine locale ;
  • Réitérant que l’action de Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia se concrétisera dans les prochains mois par la formation des premières Sections pour créer un lien de plus en plus durable et renforcé entre la base et les représentants du mouvement ;

Engage

  • Le Président de Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia ;
  • Le Secrétaire Politique de Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia;
  • Le Comité Régional de Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia;
  • Les élus au conseil régional de Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia;
  • Membres de Pour l’Autonomie – Per l’Autonomia;
  1. à travailler pour relancer économiquement et culturellement de notre région, consciente de la richesse environnementale que possède la Vallée d’Aoste, en portant une attention particulière à l’agriculture, un secteur qui représente un point fondamental pour la protection de notre territoire de montagne;
  2. à trouver et proposer des solutions concrètes aux problèmes des familles valdôtaines, en accordant une attention toute particulière à leur bien-être économique et social, en approuvant dans les plus brefs délais la loi sur les aides économiques et en demandant que ces ressources soient distribuées dans les plus brefs délais ;
  3. à renforcer les structures d’aide sociale avec une attention particulière aux personnes en situation de handicap, aux personnes âgées et aux familles, en mettant fortement l’accent sur les services d’aide à domicile ;
  4. à travailler pour proposer des politiques de l’emploi pour faire face aux conséquences de cette période historique difficile dans le but de reconnaître à nouveau le droit au travail pour tous et essayer de prêter plus d’attention à la formation professionnelle et aux jeunes, favorisant également l’attractivité sur notre territoire de nouvelles entreprises ;
  5. à relancer l’action politique vers l’État le plus fort et le plus incisif, même avec la mise en œuvre de toutes les actions nécessaires au maintien et à la défense de la concession de nos eaux ;
  6. à agir pour engager notre Région à la structuration du Groupe pour l’Europe, en collaboration avec les collectivités locales et les associations professionnelles, pour saisir et exploiter les possibilités de projets que l’Union européenne met en place ;
  7. à valoriser nos langues et tout notre patrimoine immatériel, piliers de notre autonomie qui doit pouvoir regarder vers l’avenir avec de nouvelles idées de développement durable.

Comunicato stampa finale

[.docx - 28.1 Kb]

0 commenti

Invia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *